Archives pour mars, 2013

région centre

Inauguration du lycée Victor Laloux


 

Jean-Marie Beffara a assisté samedi 9 mars aux côtés de François Bonneau, président de la Région Centre et de Jean Germain maire de Tours, à l’inauguration du lycée Victor Laloux à Tours.

 

 

 

Cliquez ici pour accéder aux photos via Ipad et Iphone.

Cliquez ici pour accéder à l’article de la Nouvelle République qui revient sur cet évènement.

DSC_0130

Visite de l’exposition du 37ème salon artistique de Descartes


Jean-Marie Beffara a visité samedi 9 mars l’exposition du 37ème salon artistique de Descartes en compagnie de Philippe Gallan, vice-président de l’association. Il a pu y admirer les oeuvres de Mary Layne, de Jean-Pierre Defois et de Patrice Leboeuf, invités d’honneur ainsi que celles de nombreux artistes de la région.

 

 

Cliquez ici pour accéder aux photos via Ipad et Phone.

Logo_Gendarmerie_Nationale_Francaise

Sur le terrain aux côtés de la compagnie de Gendarmerie de Loches

Mercredi 6 mars, Jean-Marie Beffara a souhaité découvrir sur le terrain l’action de la Compagnie de Gendarmerie de Loches. Accueilli par le capitaine Santouil, commandant de la compagnie, il a pu observer les locaux et les moyens d’action des 108 hommes et femmes qui assurent la sécurité des citoyens dans la circonscription.

Il a pu ensuite aller à la rencontre des personnels déployés dans une opération de lutte contre les vols. Une quarantaine de gendarmes étaient déployés pour cette action d’envergure de contrôles, de surveillance et de présence sur tout le territoire. Pendant près de quatre heures, le député est resté aux côtés des forces de l’orde engagées sur l’ensemble de la vallée de l’Indre, de Perrusson à Monts.

Ces actions sont utiles pour lutter contre les cambriolages mais ne sont pas les seuls moyens à la disposition de la Gendarmerie. Elles sont complémentaires d’actions de prévention auprès de la population, des entreprises et des élus et de recueil et de coordination d’informations.

Si la lutte contre les cambriolages et les vols est une des priorités des forces de Gendarmerie, elles restent très présentes dans tous les domaines de lutte contre la délinquance (routière, financière ou même le braconnage).

Au cours de cette soirée le Député a pu apprécier le professionnalisme, le sens du service public, et la diversité des compétences présentes au sein de la Compagnie de Gendarmerie de Loches.

Cliquez ici pour accéder aux photos via Ipad et Iphone.

Cliquez ici pour accéder à l’article de la Nouvelle République qui revient sur cette action.

Ci-dessous l’article de la Renaissance Lochoise qui évoque cette action :

 

Logo_du_Ministère_français_de_la_Justice

Maison d’arrêt de Tours : une surpopulation chronique

Une semaine après la publication du rapport du contrôleur général des prisons, les députés d’Indre-et-Loire, Jean-Marie BEFFARA et Jean-Patrick GILLE, ont fait un état des lieux de la maison d’arrêt de Tours. Comme le permet la loi (les parlementaires sont en effet autorisés à se rendre à tout moment dans les établissements pénitentiaires), ils ont visité la maison d’arrêt et y ont constaté que le problème de surpopulation carcérale -s’il s’est réduit et stabilisé- demeure brûlant avec 180% de taux d’occupation (soit le 4ème établissement le plus peuplé de la région).

Le manque de personnel pénitentiaire (l’effectif de personnel étant calculé sur l’effectif théorique de détenus) et de moyens financiers pour embaucher, rénover et sécuriser la maison d’arrêt est toujours d’actualité et la directrice de la maison d’arrêt a fait part aux députés de ses besoins.

Les parlementaires ont constaté des améliorations visibles apportées ces 18 derniers mois: nouveau service médical, création d’un quartier des arrivants pour éviter le choc carcéral et rafraîchissement de certaines cellules. Mais quelques coups de peinture ne peuvent suffire. Le manque d’offres de travail, d’activités et de lieu correct de promenade représentent d’autres faiblesses de la maison d’arrêt de Tours.

Le problème structurel de la prison demeure entier. Difficile de se satisfaire de la situation tant chacun sait que la surpopulation carcérale engendre promiscuité et violence, favorise la récidive et limite la réinsertion. Les cellules de 9 à 14 mètres carré à 3 détenus -toilettes inclues- qui empêchent toute intimité et respect de l’individu restent malheureusement la règle.

Des chiffres se révèlent toutefois encourageants: sur un effectif total de 360 détenus, 94 sont suivis par bracelet électronique et 27 sont en semi liberté. Développer ces alternatives à l’incarcération pour éviter l’enfermement carcéral facteur de récidive devrait être une des pistes suivies dans la prochaine loi pénitentiaire. Dans ce sens, une proposition de loi portée par le député socialiste Dominique Raimbourg est en préparation. C’est une voie qui nous amènera à rendre nos prisons plus dignes.

Cliquez ici pour lire l’article de la Nouvelle République qui revient sur cette visite.

Retour semaine

Retour sur l’action de la majorité : résumés hebdomadaires

Retrouvez ici les dossiers contenant les informations importantes de la semaine écoulée concernant les principales réalisations de la majorité :