Archives pour octobre, 2013

RC_logo_2006

La Région investit dans l’innovation et la recherche

 

 

J’ai assisté mardi 22 octobre au CEA de Monts à la signature d’une convention entre la Région Centre, le CEA de Monts et l’Université François Rabelais dans le cadre du programme « Ambition Recherche et développement 2020 ». Ce programme est un formidable outil mis en place par la Région afin de soutenir et faire émerger des pôles régionaux de recherche et développement d’envergure internationale, porteurs d’emplois et de dynamisme sur ses territoires.

La région Centre a ainsi décidé de contribuer à faire émerger 2 à 3 pôles de recherche et de développement d’envergure internationale pour dynamiser encore la recherche en région. Parmi ceux-ci, l’ARD 2020 Biomédicaments, et l’ARD 2020 Lavoisier.

L’objectif du projet LAVOISIER est de rassembler les conditions d’un soutien aux énergies de demain, et de développer des innovations porteuses de croissance. Ainsi, la Région investit près de 10,2 millions d’euros, pour la 1ère période 2013-2016 du programme, dans le stockage de l’énergie électrique et la filière hydrogène.

Cette convention va permettre à tous les acteurs (STUDIUM, l’ENSIB, les Universités de Tours et d’Orléans, le CNRS), d’améliorer leur collaboration et ainsi accélérer la réalisation des programmes et former les ingénieurs de demain. La Région prépare ainsi l’avenir et participe au développement économique des territoires, à la transition énergétique et fait de la Région Centre un des pionniers de l’innovation.

La recherche et l’innovation font partie des clefs de la reprise économique et de la compétitivité de nos entreprises. C’est la raison pour laquelle la majorité encourage leur développement et accompagne les entreprises dans une société en pleine mutation. Par des mesures fiscales incitatives ou avec la mise en œuvre des annonces des assises de l’entrepreneuriat, le Gouvernement met tout en œuvre pour que l’innovation participe à la croissance, à l’emploi et au renforcement des entreprises françaises dans la compétition internationale.

Cliquez ici pour accéder aux photos.

Cliquez ici pour accéder à l’article de la Nouvelle République.

logo-AN

« Le contre-budget UMP : les dessous d’un projet contre les Français »

Le Projet de Loi de Finances pour 2014 présenté par le Gouvernement est examiné à l’Assemblée nationale. J’ai participé la semaine dernière à son enrichissement en commission des finances et je contribuerai à son adoption en séance cette semaine. Ce budget, qui poursuit l’effort de redressement des comptes publics, permet au gouvernement et à la majorité d’agir encore en faveur de la croissance et de l’emploi. Acte de responsabilité, ce budget vise non seulement à répartir équitablement les efforts d’économie mais aussi à mettre en œuvre une politique qui renforce le pouvoir d’achat des plus fragiles. Initiée depuis l’arrivée du Gouvernement de Jean-Marc AYRAULT en 2012, cette action se traduit déjà par des résultats concrets : la France est sortie de la récession depuis le 2e trimestre 2013 et rentre dans une phase nouvelle, celle d’une reprise de la croissance.

L’UMP a profité de l’occasion pour présenter un « contre-budget », déclarant haut et fort qu’un « budget 2014 sans hausses impôts » était possible. Si l’on regarde avec attention la copie de l’UMP, le prix à payer n’en vaut pas forcément la peine. Je ne m’étonne pas de découvrir un projet peu sérieux et incohérent dans sa formulation, mais surtout mêlant injustice et populisme dans ses propositions.

La stigmatisation des fonctionnaires et des retraités de la fonction publique, la baisse de la progressivité de l’impôt, et les cadeaux fiscaux aux plus fortunés et aux grandes entreprises constituent l’essentiel de leur programme fiscal. Pour faire des économies, l’UMP n’hésiterait pas à sabrer le financement des associations qui agissent au quotidien aux côtés des plus fragiles. L’UMP cible de manière dérangeante et provoquante Lire la suite

crc

La Région agit pour l’emploi et la formation

 

 

Dans le cadre du Fonds Réactif Emploi-Formation de la Région Centre, j’ai rencontré avec Isabelle GAUDRON, Vice-présidente de la Région Centre en charge de la Formation Professionnelle, les  12 stagiaires en formation « Assistant(e)de vie aux familles » au lycée Emile Delataille de Loches.

En effet, mobilisée en faveur de l’emploi, la Région Centre a mis en place dans le cadre du plan Mobilisation pour l’Emploi et le Développement, un Fonds Réactif Emploi-Formation doté de 4 millions d’euros. Ce fonds permet d’offrir des formations adaptées aux demandes d’emplois non pourvus dans les bassins de vie.

Au lycée Emile Delataille, la formation « Assistant(e)de vie aux familles » permettra de répondre aux différentes problématiques du Sud Touraine, notamment en matière de maintien à domicile des personnes vieillissantes.  Le soutient financier de la Région Centre à cette action de formation s’élève à  60 708 euros.

Après une présentation de la formation, j’ai  échangé avec les stagiaires sur leur parcours de vie professionnelle. L’importance de l’accès à la formation tout au long de la vie a été soulignée par beaucoup d’entre eux.

Cliquez ici pour accéder aux photos.

Cliquez ici pour accéder à l’article de la Nouvelle République.

Retrouver l’article de la Renaissance lochoise en cliquant sur l’image ci-dessous :

iphone LA 364

Rencontre avec les acteurs économiques du Val de l’Indre

Jean-Marie Beffara était vendredi 4 octobre à la rencontre des acteurs économiques du Val de l’Indre (AEVI). Cette association récemment créée regroupe une vingtaine de chefs d’entreprises qui ont pu exprimer leurs attentes et recevoir des réponses de leur député à leurs interrogations.

Cliquez ici pour accéder aux photos.

Cliquez ici pour accéder à l’article de la Nouvelle République.

DSC_0099

Rythmes scolaires : une mise en place réussie à Reignac-sur-Indre

 Depuis la rentrée, la commune de Reignac-sur-Indre est passée à la semaine des 4 jours et demi. Lundi 7 octobre, le député Jean-Marie BEFFARA accompagné du DASEN, Monsieur Antoine DESTRES et du Sous-préfet de Loches, monsieur Edmond Aichoun, s’est rendu sur place. Grâce à l’implication de la municipalité et au partenariat avec l’association PUZZLE qui gère les activités extrascolaires, la mise en place de la réforme des rythmes scolaires est une réussite. La quasi-totalité des enfants participent à ses activités gratuites (musique, théâtre, sport, arts créatifs ou langage des signes) qui sont proposées chaque jour à partir de 15h45 jusqu’à 16h30 sans aucune obligation pour les familles.

 

Cliquez ici pour accéder aux photos.

Cliquez ici pour retrouver l’article de la Nouvelle République.

DSC_0067

Manifestations en circonscription

 

Jean-Marie Beffara s’est rendu, vendredi 27, à l’exposition  de Jean-Marc Vuillaume à Loches. Il a ainsi pu découvrir les œuvres originales de cet artiste lochois.

Cliquez ici pour accéder aux photos.

 

 

Jean-Marie BEFFARA est allé à la rencontre des secrétaires de mairie à l’occasion du 24ème Congrès du Syndicat National des secrétaires de mairies qui se déroulait à Loches le vendredi 27 septembre. Il a tenu à  saluer leur professionnalisme et les a rassuré au sujet de l’évolution de leur statut.

Cliquez ici pour accéder aux photos.

 

 

Afin de permettre l’accès aux personnes à mobilité réduite, la nouvelle mairie s’installe dans l’ancien presbytère de la commune. C’est avec émotion  après la « Marseillaise » qu’Andrée Schuler, maire a demandé à Jean-Marie BEFFARA de procéder à la traditionnelle coupure du ruban.

Lors des allocutions, Jean-Marie BEFFARA à souligné le rôle essentiel des mairies au sein du monde rural.

 Cliquez ici pour accéder aux photos.

 

 

Jean-Marie Beffara était également à  la rencontre des sapeurs pompiers de Loches lors de la journée porte ouverte organisée samedi 28 septembre. Il a pu constater leur professionnalisme et le soutien toujours important de la population à ces soldats du feu.

 

Cliquez ici pour accéder aux photos.

Cliquez ici pour accéder à l’article de la Nouvelle République.

michelin

Réunion sur le devenir de Michelin à Joué-lès-Tours

Mardi 1er octobre, j’ai été reçu par la direction de Michelin avec Laurent Baumel, Député, Frédéric Thomas, président du Conseil général et Philippe Le Breton, maire de Joué-Lès-Tours pour faire suite aux demandes formulées par les élus locaux pour maintenir sur le site un nombre d’emplois supérieur à celui annoncé et une activité industrielle significative. Michelin nous a annoncé sa volonté d’implanter en Touraine une nouvelle activité autour des économies d’énergie : « Michelin solution ».

Cette activité permettra la création de 40 à 50 emplois dès fin 2014 avec un objectif de 200 d’ici la fin 2018. Cette annonce va dans le sens réclamé par les élus depuis l’annonce du plan social. Il reste à en affiner les contours et les perspectives mais rassure sur la pérennité de la présence de Michelin en Touraine.

Cela ne doit pas obérer les discussions en cours dans le cadre du plan social. Je tiens à renouveler tout mon soutien aux salariés et souhaite que la direction fasse preuve d’écoute en direction des justes revendications des syndicats.

Cliquez ici pour retrouver l’article que la Nouvelle République consacre à ce sujet.

crc

Deux plans majeurs pour l’avenir de la Région !

 

Le Conseil Régional du Centre est résolument tourné vers l’avenir, et deux plans majeurs ont été adoptés lors de la dernière session du 26 septembre : le plan Avenir Jeunes en Région Centre et le Plan Régional d’Internationalisation des Entreprises.

Le Plan Avenir Jeunes en Région Centre renforce les moyens déjà mis en œuvre pour accompagner les 16-25 ans vers l’autonomie, la formation et vers l’emploi.

Le Plan Avenir jeunes en Région Centre a été élaboré de manière participative en tenant compte des préconisations du Conseil Economique, Social et Environnemental Régional, des travaux de la Conférence Régionale de la Jeu
nesse et des résultats de la consultation directe de 1400 jeunes. Il s’inscrit en cohérence avec l’action de l’Europe, de l’Etat et des autres collectivités territoriales. C’est une nouvelle étape de notre action en faveur de la jeunesse.

Parmi les 15 mesures emblématiques du plan, certaines sont plus particulièrement destinées à la formation (mise en place d’un fonds jeunes qualification pour l’emploi, ou financement de 2000 BAFA), à l’accès au logement (création d’une aide régionale au dépôt de garantie), à la mobilité (financement de 3000 permis de conduire), ou bien encore l’accès à la culture et au sport (chéquier CLARC pour les manifestations sportives).

Avec un solde commercial excédentaire supérieur à un milliard d’Euros en 2012, la Région Centre est la 8ième région exportatrice de France. Pour autant, la volatilité des marchés internationaux nous incite à accroître nos efforts pour maintenir ce poumon essentiel à l’activité économique régionale.

Dans le cadre du Plan Régional d’Internationalisation des Entreprises, les efforts des prochaines années porteront sur 6 filières prioritaires : les vins et spiritueux, les produits gourmets et industries agro-alimentaires, l’aéronautique et spatial, les dispositifs médicaux, les produits de la décoration, art de vivre, aménagement de magasins, équipement hôteliers, et enfin l’environnement.

Nos objectifs sont d’élargir durablement le nombre des entreprises exportatrices de notre région, d’accroître le chiffre d’affaires à l’export des entreprises déjà présentes à l’international, et de renforcer les ressources humaines dédiées à l’export au sein des entreprises afin d’accélérer leur internationalisation.

La vitalité de notre commerce extérieur dépend avant tout de la compétitivité et du talent de nos entreprises, mais repose également sur notre politique d’accompagnement des entreprises exportatrices. Clarification, coordination et efficacité conduiront nos actions futures avec le souci constant d’apporter les bonnes réponses aux besoins des entreprises.

La Région Centre prépare l’avenir !