Archives pour janvier, 2015

01837482_photo_logo_de_l_assemblee_nationale-small480

La Grèce, la France et l’Europe !

 

 

La victoire aux élections législatives du mouvement « Syriza » et l’accession au pouvoir d’Alexis Tsipras ouvrent une nouvelle page de la vie politique en Grèce et de fait en Europe.

Quelques commentaires politiques sur cette élection :

-          Homme de gauche, je me réjouis de la victoire d’un mouvement de gauche, après des années d’austérité aux conséquences dramatiques pour beaucoup de grecs. Nous parlons de vraie austérité, pas du rétablissement des finances publiques tel que nous le menons en France. Je relève que la victoire a été permise par l’infléchissement d’un certain nombre de positions politiques : « Syriza » ne veut notamment plus faire sortir la Grèce de l’Euro et reconnaît la nécessité de réformer profondément le pays. Le Pasok disparaît de l’échiquier politique grec, payant probablement ainsi le prix de sa coalition avec la droite grecque.

-          Les défis à relever sont nombreux : renégociation de la dette, lutte contre la fraude fiscale, lutte contre la corruption, réformes structurelles, croissance et emploi. Le respect des engagements, la solidarité et le retour de la confiance seront les clés de la réussite de ce nouveau gouvernement. A ce titre, l’alliance de gouvernement de Syriza avec le Parti Grec Indépendant, notoirement eurosceptique, homophobe et xénophobe, pose question. Elle devrait, logiquement, poser aussi question à ceux qui voient dans Syriza l’avenir de la gauche française.

-          La Grèce peut compter sur la France. François Hollande porte en effet depuis 2012 le message d’une réorientation de la construction européenne vers davantage d’investissement, davantage de croissance et davantage d’emplois. L’élan populaire autour de Syriza vient renforcer ce message, et la prochaine rencontre entre Alexis Tsipras et François Hollande sera l’occasion d’approfondir cette perspective.

-          La Grèce peut aussi compter sur les gouvernements des pays de l’Union Européenne : la victoire de Syriza nous montre que ce n’est pas uniquement à Berlin que se joue l’avenir, mais aussi et surtout dans chacune des capitales des Etats Membres et à Bruxelles.

01837482_photo_logo_de_l_assemblee_nationale-small480

Discours de Manuel Valls en hommage aux victimes du terrorisme à l’Assemblée nationale

Manuel Valls a prononcé un discours historique hier devant la représentation nationale en hommage aux 17 victimes.

 

Je vous invite à le lire en cliquant ici

01837482_photo_logo_de_l_assemblee_nationale-small480

Après l’horreur et la sidération, le sursaut!

 De terribles crimes terroristes ont frappé la France les 7, 8 et 9 janvier dernier. Le voile sombre de la barbarie s’est abattu sur la France en ce début d’année.

En assassinant les journalistes de Charlie Hebdo, des policiers, des anonymes, en assassinant des personnes parce qu’elles étaient de confession israélite, c’est la République que l’on a visé.

La liberté de la presse et la liberté absolue de conscience sont parmi les valeurs les plus fondamentales de notre démocratie.

L’ampleur de la mobilisation historique du peuple, le rassemblement de plus de cinquante chefs d’Etat autour du Président de la République et les soutiens exprimés du monde entier constituent un véritable sursaut.

Plus que jamais regardons ce qui nous unit plutôt que ce qui nous divise. Ne transigeons pas avec la justice et la liberté.

La France debout voulue par le peuple dimanche 11 janvier est un formidable message de résistance adressé à tous les extrémismes. Elle appelle chacun d’entre nous à la responsabilité et au rejet de tous les amalgames pour que vivent nos valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.