Archives pour mars, 2015

La droite fait son exécutif : trois premières victimes

Les 3 premières victimes de l’accord UMP-UDI pour la Présidence du Conseil Départemental de l’Indre et Loire :
- la parité : une seule femme dans le quatuor de tête, alors que l’assemblée départementale est paritaire,
- la ruralité : ni présidence, ni première vice-présidence pour les territoires ruraux, dont la droite assurait pourtant avoir entendu le désespoir,
- le renouvellement : aucun nouvel élu, mais les poids lourds du dernier mandat de Marc Pommereau, beau signal envoyé !
Déjà la droite à la hauteur de sa réputation !

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2015/03/30/Jean-Yves-Couteau-presidera-le-conseil-departemental-de-l-Indre-et-Loire-2277024

 

Dimanche prochain, la victoire de la gauche est possible en Touraine !

Le 1er tour des élections départementales s’est déroulé hier et les premiers enseignements doivent en être tirés.

La gauche n’est pas défaite et la majorité départementale actuelle menée par Frédéric Thomas a su montrer sa détermination par une campagne de propositions concrètes pour améliorer la vie de nos concitoyens quand tant d’autres se sont complus dans des postures politiciennes. Le prix des divisions à gauche est lourd, mais une mobilisation accrue et l’unité autour des candidats de gauche au second tour peut permettre de conserver une majorité de cantons. La beauté des seconds tours se trouve dans leur simplicité : dimanche prochain chacun votera en son âme et conscience pour ou contre la poursuite des politiques de solidarité en Indre-et-Loire.

La victoire annoncée de la droite ne s’est pas produite hier comme certains commentateurs la prévoyaient dès le 1er tour. Bien au contraire les scores des candidats de droite, 1 an à peine après les municipales, sont en net reflux dans l’agglomération comme dans les territoires ruraux.

La droite n’a par ailleurs pas résolu ses fractures idéologiques : alors que l’UDI appelle sans ambiguïté à voter à gauche pour barrer la route au FN, l’UMP départementale applique le « ni FN ni PS » Sarkozyste. Il y a en Indre-et-Loire5 duels FN/UMP pour lesquels la gauche s’est prononcée et un seul duel PS/FN pour lequel la droite refuse de choisir. Les français ont besoin de repères et de valeurs. Quelle attitude demain si un ou deux binômes FN deviennent pivot d’une majorité au Conseil Départemental ? Quelle majorité l’UDI et l’UMP voudraient-ils incarner alors que sur cette question essentielle ils sont incapables de définir une position commune.

Le Front National fait des scores élevés notamment dans les territoires ruraux. Le vote FN relève davantage de la crainte de l’abandon et du déclassement que de l’adhésion idéologique. Il prospère dans les territoires où la droite est forte mais en perte de vitesse. Face à ces craintes, seule la gauche apporte des réponses en maintenant les services publics dans les zones rurales et en soutenant l’emploi par des politiques d’attractivité des territoires. A la région comme au département la droite défend la ruralité par la parole quand la gauche défend la ruralité par des actes.

La droite avance sans projet, davantage préoccupée par ses querelles de prétendants que par l’avenir de la Touraine et de ses habitants. La gauche va gagner en Indre-et-Loire car elle porte un véritable projet politique autour de Frédéric Thomas.

Cette semaine est décisive. J’en appelle à la mobilisation de toutes les forces de progrès et de transformation sociale.

Jean-Marie BEFFARA

01837482_photo_logo_de_l_assemblee_nationale-small480

Mission d’information sur le financement public de l’audiovisuel en France

J’ai été désigné par la commission des finances de l’Assemblée nationale, rapporteur de la mission d’information sur le financement public de l’audiovisuel en France.

Le sujet de la mission, englobant à la fois la radio et la télévision, permet de réfléchir simultanément au financement des acteurs de l’audiovisuel (France Télévisions, Radio France etc…) et aux soutiens publics en faveur de la production.

La Correspondance de la presse consacre un article à cette désignation et revient avec précision sur les objectifs de cette mission.

Cliquez ici pour le consulter.

01837482_photo_logo_de_l_assemblee_nationale-small480

Bilan de la politique de l’emploi en 2014

Le Gouvernement est engagé depuis 2012 dans la bataille pour l’emploi et de nombreuses actions ont été entreprises pour faire reculer le chômage. Parmi elles, les emplois d’avenir ou les contrats de génération qui sont des outils importants pour s’insérer sur le marché du travail. Alors que le chômage a baissé le mois dernier et que les signes de reprises sont là, un rappel de l’action entreprise par la majorité en 2014  s’imposait :

Ainsi, 100 000 emplois d’avenir ont été signés l’an dernier, soit autant que l’année précédente. Ces emplois d’avenir sont une grande réussite. Ils ont permis à des jeunes peu ou pas qualifiés de s’insérer durablement sur le marché du travail. Ainsi, 4 jeunes sur 5 qui en ont bénéficié n’avaient pas le baccalauréat et 41% n’avaient aucun diplôme. 50% sont des CDD de 3 ans ou des CDI.

Les publics en difficultés, majoritairement seniors, ont pu bénéficier des 360 000 contrats uniques d’insertion (CUI) prescrits en 2014.

40 000 aides contrat de génération ont été attribués en 2014 pour le recrutement d’un jeune en CDI et le maintien d’un senior en emploi. Cela représente 80 000 emplois créés ou maintenus dans les petites et moyennes entreprises.

Enfin, la Garantie Jeunes a été lancé en novembre 2013 dans 10 territoires pilotes. Cet accompagnement intensif par les missions locales s’accompagne d’une allocation durant une année permettant d’effectuer les démarches pour accéder à l’autonomie. 10 nouveaux territoires sont entrés dans la démarche au 1er janvier dernier et une cinquantaine de départements les rejoindront en avril et en septembre pour concerner 50 000 jeunes.

En Indre-et-Loire en 2014, 2 526 CUI, 792 emplois d’avenir et 281 contrats de génération ont été mis en place.

Les efforts doivent continuer pour gagner la bataille pour l’emploi. Le Gouvernement et les parlementaires de la majorité sont pleinement mobilisés pour que 2015 voit se concrétiser les efforts consentis par tous.

01837482_photo_logo_de_l_assemblee_nationale-small480

Baisse du déficit de la Sécurité sociale

Marisol Touraine a annoncé mardi 17 mars que le solde du régime général de la sécurité sociale et du fonds de solidarité vieillesse (FSV) s’est établi à -13,2 milliards d’euros en 2014. Si ce déficit est encore trop important, il est en amélioration de 2,2 milliards d’euros par rapport au solde 2013 et de 4,3 milliards par rapport à 2012.

La réduction des déficits s’est donc poursuivie en 2014, en dépit d’une conjoncture nettement moins favorable que celle qui avait été initialement prévue. En plus de l’augmentation des recettes, c’est la maîtrise de la dépense publique, inférieure d’un milliard d’euros à la prévision de la loi de finances, qui explique en majeure partie ce résultat encourageant.

Ces chiffres traduisent le travail sérieux engagé par la majorité pour réduire le déficit de la Sécurité Sociale, dont la finalité est la pérenniser notre système de santé, pilier de notre modèle social.

Ce résultat a été atteint, comme les années précédentes, sans avoir procédé à aucun déremboursement ou franchise nouvelle. Il a même inclus de nouveaux droits avec la prise en charge des traitements contre l’hépatite C.

Ce travail va se poursuivre, notamment avec le projet de loi santé étudié en ce moment à l’Assemblée nationale.

01837482_photo_logo_de_l_assemblee_nationale-small480

Au garage Les Carrées à Genillé

Dans le cadre de l’opération « Vis ma vie d’artisan » organisée vendredi 13 mars par la Chambre de métiers et d’Artisanat d’Indre-et-Loire, j’ai été à la rencontre d’Hervé Denis qui dirige le garage « Les Carrées » à Genillé.

Ce dernier m’a ainsi fait partager son quotidien durant une matinée et m’a exposé les problématiques liées à son métier en particulier à aux sujets touchant l’artisanat en général.

Retrouvez le reportage de France Bleu Touraine en cliquant ici..

Retrouvez l’article de la Nouvelle République en cliquant ici.

Image-Communiqué-de-presse-64x641

Communiqué de presse suite aux dégradations commises sur les permanences parlementaires

 

Les parlementaires d’Indre-et-Loire condamnent très fermement les dégradations commises sur leurs permanences par les représentants des syndicats agricoles UDSEA37 et JA37. Ces agissements surviennent alors que les revendications exprimées avaient été parfaitement entendues par les parlementaires qui ont rencontré à de nombreuses reprises les représentants de ces syndicats et ont relayé leur préoccupation auprès du Gouvernement. Stéphane Le Foll s’est par ailleurs engagé à trouver une solution au transfert de droits à paiement pour « ne pas laisser ces agriculteurs sans aide ». La France n’est pas le seul pays concerné et les discussions se poursuivent sur ce point avec la Commission européenne.

 

Laurent Baumel, Jean-Marie Beffara, Jean-Jacques Filleul, Jean Germain, Jean-Patrick Gille

 

01837482_photo_logo_de_l_assemblee_nationale-small480

Tribune sur la loi sur la fin de vie

La loi sur la fin de vie sera discutée à partir de demain à l’Assemblée nationale.
Ce texte apporte une réponse concrète à une question de société qui touche tous les français.
J’ai à cette occasion co-signée une tribune, publiée dans le Monde de ce jour, aux côtés de Jean-Marc Ayrault, Michèle Delaunay, Jean-Christophe Cambadélis, Bruno Le Roux et 120 députés :

Retrouvez-la ci-dessous :

 

http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/03/09/une-loi-pour-que-cesse-le-mal-mourir_4589694_3232.html

01837482_photo_logo_de_l_assemblee_nationale-small480

La réforme des rythmes scolaires à Reignac-sur-Indre et Yzeures-sur-Creuse

La réforme des rythmes scolaires a été un changement important pour les communes. Elle est au service premier de l’enfant et de ses conditions d’apprentissage. Mais sa mise en place est également un atout pour les communes qui disposent d’un outil d’attractivité et qui peuvent ainsi démontrer le rôle central qu’elles accordent à l’éducation.

L’académie d’Orléans-Tours a réalisé un film présentant quelques communes dont la mise en place des nouveaux rythmes s’est déroulée de façon exemplaire.

Parmi celles-ci figurent deux communes de la circonscription : Reignac et Yzeures-sur-Creuse.

Retrouvez ci-dessous les extraits présentant les projets mis en place par ces deux communes :

 



Retrouvez également le documentaire complet en cliquant ici.