Archives pour septembre, 2015

01837482_photo_logo_de_l_assemblee_nationale-small480

Présentation du rapport d’information sur le financement public de l’audiovisuel

Je présente aujourd’hui mon rapport relatif à la mission d’information sur le financement public de l’audiovisuel en France.

L’audiovisuel public constitue un patrimoine commun à tous les français et doit à ce titre assurer sa mission de service public avec sérieux et efficacité.

La révolution numérique a, en quelques années, bouleversé l’ensemble du secteur, des pratiques de consommation aux structures de marché. Cette métamorphose impacte grandement les acteurs publics qui doivent surmonter ces défis dans un contexte d’une économie française encore fragile et où le redressement des finances publiques est une exigence qui doit s’imposer à tous.

Je formule ainsi plusieurs propositions qui doivent amener à refonder le modèle économique de l’audiovisuel public, dans une perspective associant des ressources publiques sécurisées et prévisibles, des sources de recettes propres pérennes et renouvelées et un pilotage efficace des dépenses publiques dans un souci constant d’économies des coûts.

Parmi les propositions avancées, figure la rénovation de la contribution à l’audiovisuel public (CAP), qui doit s’adapter au mouvement irréversible que constitue la révolution numérique. En effet, le téléviseur n’a plus le monopole de la télévision. Pour la première fois, le taux d’équipement en téléviseurs de la population française a connu une baisse, passant de 98,1 % des foyers équipés en 2013 à 96,2 % en 2014. Il est donc proposé d’étendre l’assiette à tous les supports et d’instaurer un demi-tarif pour les jeunes redevables jusqu’à 24 ans non rattachés au foyer fiscal de leurs parents : cela correspond à une économie de 68 euros par an  pour un million de jeunes qui payent aujourd’hui la CAP à taux plein.

Cette réforme doit se faire à rendement constant, permettant ainsi de renforcer la stabilité des ressources publiques et la justice fiscale.

L’instabilité des recettes publicitaires, qui ne constituent plus une recette pérenne, prévisible et dynamique pour France Télévisions, doit faire l’objet d’un choix clair des autorités de tutelle, avec les impacts que l’on suppose sur la programmation qui demeure étroitement dépendante des exigences de son financement.

Enfin, la diversification des ressources propres doit être encouragée. Je formule ainsi plusieurs propositions sur la valorisation possible des investissements des diffuseurs qui aujourd’hui ne font état de très peu de « retour sur investissement ». Le développement la maîtrise des mandats de commercialisation ou l’assouplissement des obligations en faveur de la production indépendante représentent des opportunités de valorisation économique importantes pour tous les acteurs de l’audiovisuel.

Les évolutions dans le secteur audiovisuel sont naissantes mais inéluctables et placent l’audiovisuel public à la croisée des chemins. Ce rapport a une ambition globale visant à remplacer un financement incertain, imprévisible et peu pérenne par des ressources sécurisées, à la trajectoire dynamique et pilotées de manière efficace. Le tout en faveur d’un service public audiovisuel rénové et capable de s’imposer sur la scène internationale.

Retrouvez un résumé des propositions de mon rapport cliquant ici.

Retrouvez le texte de mon intervention en cliquant ici (seul le prononcé fait foi).

Capture-d’écran-2015-03-17-à-16.53.25-300x207

Signature d’un Cap’Asso au Grand-Pressigny

 

 

Jean-Marie Beffara était vendredi 25 septembre au Grand Pressigny pour la signature d’un Cap´Asso au profit de l’association Patrimoine Vivant en Claise Tourangelle, qui agit anime et développe le territoire en étudiant notre patrimoine.
Avec Cap´asso, la Région Centre-Val de Loire contribue à la vitalité du monde associatif et au dynamisme des territoires ruraux.

Capture-d’écran-2015-03-17-à-16.53.25-300x207

La Région Centre agit pour les économies d’énergies à Barrou

 

Jean-Marie Beffara a signé vendredi 25 septembre avec Gilles Beillouin, maire de Barrou, une convention d’attribution d’aide régionale pour l’isolation thermique d’un logement communal.
La Région Centre-Val de Loire, premier partenaire des territoires ruraux, accompagne les communes dans leur démarche de sobriété énergétique et contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre.
Toutes les collectivités sont mobilisées pour la COP21!

 

01837482_photo_logo_de_l_assemblee_nationale-small480

Visite de l’entreprise DTM à Preuilly sur Claise

 

 

Jean-Marie Beffara était vendredi 25 septembre à l’entreprise DTM de Preuilly sur Claise, spécialisée dans la création d’articles de loisirs créatifs et preuve de l’attractivité et de la créativité du Sud Touraine.

Capture-d’écran-2015-03-17-à-16.53.25-300x207

Inauguration du campus des Métiers de Joué-lès-Tours

Jean-Marie Beffara était vendredi 25 septembre à l’inauguration du campus des Métiers de Joué-lès-Tours.

Ce site est un formidable outil pour les apprentis et les professionnels et un engagement total de la Région au service de l’apprentissage, filière d’excellence.

Consultez l’article de la Nouvelle République qui revient sur cet évènement en cliquant ici.

Capture-d’écran-2015-03-17-à-16.53.25-300x207

Signature de la convention d’attribution d’une subvention à Vert Colza

 

 

Jean-Marie Beffara était lundi 21 septembre à la signature d’une convention d’attribution d’une subvention à l’EARL Vert Colza. Cette subvention les aide à acquérir un four plus performant pour la cuisson du pain qu’ils vendent sur les marchés du lochois.

 

La Nouvelle République revient sur cette signature. Vous pouvez consulter l’article en cliquant ici.

 

Capture-d’écran-2015-03-17-à-16.53.25-300x207

Inauguration du premier Village Répit Famille à Fondettes

 

 

Aux côtés de Marisol Touraine pour l’inauguration du premier Village Répit Familles à Fondettes pour les personnes âgées dépendantes et leurs aidants.

 

La Nouvelle République revient sur cet évènement : cliquez ici pour accéder à l’article.

 

Capture-d’écran-2015-03-17-à-16.53.25-300x207

Inauguration des nouveaux locaux des apprentis d’Auteuil à Loches

 

Jean-Marie Beffara était lundi 21 septembre à Loches pour participer à l’inauguration des nouveaux locaux des Apprentis d’Auteuil. Après 80 ans de présence à Verneuil-sur-Indre, les élèves, les familles et les enseignants ont désormais un nouvel outil plus adapté à la réussite de chacun, à la recherche de l’excellence, de l’insertion professionnelle et de l’épanouissement personnel.

L’action de la région Centre-Val de Loire a été déterminante pour ancrer l’établissement dans le Lochois. Les formations délivrées concernent l’horticulture, l’aide à la personne et le bâtiment. C’est une véritable richesse pour notre territoire.

En cadeau, les élèves ont remis au député une pensée pleine de sagesse de l’abbé Pierre : »tout est pardonné à ceux qui savent pardonner ».

Cliquez ici pour accéder à l’article de la Nouvelle République.

01837482_photo_logo_de_l_assemblee_nationale-small480

Etude de l’INSEE sur la réduction des inégalités

L’Insee a publié une étude sur les écarts de niveaux de vie en France qui se révèle riche d’enseignements sur la politique de la majorité depuis 2012.

Ainsi, le taux de pauvreté a diminué entre 2012 et 2013 pour s’établir à 14% de la population (contre 14,3% en 2012). Si cette baisse reste faible, il faut souligner qu’une diminution est une première depuis le début de la crise.
De plus, cette diminution de la pauvreté est directement liée à la baisse des inégalités.
Ainsi, le niveau de vie des 10% les plus pauvres a augmenté pour la première fois depuis le début de la crise, alors que celui des 10% des plus riches est retombé à son niveau d’avant 2008.
Les revenus des 10% les plus pauvres s’établissent ainsi en moyenne à 802 euros en 2013, contre 788 euros un an plus tôt. Ce qui signifie que non seulement le taux de pauvreté baisse, mais également son intensité.

L’indice de Gini, qui mesure le degré d’inégalité d’une distribution est « en repli d’une ampleur inobservée depuis 1996, qui efface […] l’augmentation enregistrée depuis le début de la crise», selon l’étude.

J’ai conscience que ces chiffres restent des moyennes et qu’ils traduisent des situations diverses. Je sais aussi que cette baisse reste relative et que beaucoup trop de personnes vivent encore des situations difficiles.

Mais ces chiffres ne tombent pas du ciel. Il sont la traduction concrète de la majorité de l’action de la majorité pour une meilleure répartition des richesses et de la lutte contre l’exclusion. A l’heure où beaucoup se réclament de la vraie gauche, il est bon de rappeler que c’est cette majorité et ce Gouvernement qui ont engagé dès 2012 des mesures concrètes en faveur de la réduction des inégalités : la création d’une nouvelle tranche à 45 % de l’impôt sur le revenu, la réforme de la fiscalité du patrimoine, ou encore la baisse du plafond du quotient familial se sont accompagnés de la revalorisation du RSA, de l’allocation de rentrée ou encore de la modulation des allocations familiales.

Dire fait rire mais faire fait taire ! Voici donc une belle démonstration de la gauche au Gouvernement.

Retrouvez l’étude INSEE en cliquant ici.

01837482_photo_logo_de_l_assemblee_nationale-small480

Interview dans la nouvelle République.

J’ai répondu aux questions de la Nouvelle République concernant les sujets d’actualité :

 

Retrouvez cet article en cliquant ici.