Mardi 5 février, le Président de la République a eu l’honneur de s’exprimer devant le Parlement européen à Strasbourg pour réaffirmer l’ambition de la France, celle de construire une Europe de la croissance et de la solidarité. Retrouvez ci-dessous les principaux points de l’intervention du Président de la République et la vidéo de son intervention.

Affirmant que la crise de la zone euro était désormais largement derrière nous, le Président de la République a néanmoins rappelé ses conséquences : « Ce qui nous menace, n’est plus la défiance des marchés, mais c’est celle des peuples ».  Pour François Hollande « la prochaine étape de la construction européenne, c’est la coordination des politiques économiques nationales » qui devra tenir compte de deux principes : l’intégration et la solidarité.

- L’intégration : cela passe par l’harmonisation des politiques fiscales, des politiques communes en matière d’infrastructures et de recherche. Cela passe également par le développement de nouveaux instruments financiers pour lancer des projets innovants en matière de nouvelles technologies, d’énergies renouvelables et de transition énergétique et écologique.
- La solidarité : en garantissant à chaque européen un emploi et une formation et en renforçant les échanges entre les Etats membres. Il s’agit également de d’aider aux transitions professionnelles des salariés tout au long de leur parcours et d’ouvrir le chantier du salaire minimum

En plus de se doter d’une véritable politique de change, le Président de la République a souhaité également que l’Union européenne s’engage dans une réforme du système monétaire international.

François Hollande a appelé ensuite à une l’amélioration de la gouvernance de l’Union européenne en poussant  plus loin l’intégration budgétaire, fiscale et sociale et en renforçant sa dimension politique.

Le Président de la République a mis en avant la nécessité de construire une politique extérieure et une défense commune. Par ailleurs, il a déclaré que l’Europe devait prendre sa part dans l’enjeu climatique, et dans ce cadre la France se propose d’organiser la « Conférence climat » en 2015.

François Hollande a enfin appelé au renforcement de la dimension culturelle, en vue de garantir la propriété intellectuelle et les droits d’auteur. Il souhaite pour cela l’établissement de règles économiques et fiscales pour protéger les artistes et assurer leur rémunération afin que d’atteindre « une Europe du numérique, où les technologies soient au service d’un projet de civilisation ».