L’éducation et la formation restent les meilleures armes contre le chômage, et d’importants moyens sont mobilisés pour cette rentrée scolaire.

La rentrée scolaire s’est globalement bien déroulée. Conséquence des moyens supplémentaires accordés à l’éducation, plusieurs classes en maternelle ou en élémentaire ont été ouvertes (Joliot Curie à Saint-Pierre des Corps, Côte des Granges à Descartes, Les Source à Esvres, ainsi qu’à Sorigny et à Tauxigny) ou réouvertes (Le Grand Pressigny). Les nouveaux rythmes scolaires sont appliqués dans toutes les communes de la circonscription.

Les lycées de la circonscription bénéficient d’importants investissements.

L’installation d’un plateau de formation à l’efficacité énergétique et la rénovation des ateliers au LP Martin Nadaud de Saint-Pierre des Corps (13 M€)

La rénovation de la demi-pension des lycées Vigny et Delataille de Loches (5,2 M€). La première pierre des futurs locaux a été posée le 1er octobre en présence du Président de la Région Centre. La mutualisation des locaux de restauration entre les deux lycées est exemplaire et prouve que nous pouvons optimiser les dépenses publiques et améliorer les conditions de vie des élèves. Par ailleurs la plupart des marchés pour les travaux ont été attribués à des entreprises locales.

Cliquez ici pour accéder à l’article de la Nouvelle République.

Pose de la première pierre des futurs locaux de la demi-pension mutualisée des lycées Vigny et Delataille de Loches le 1er octobre avec François Bonneau

La nouvelle carte des formations permet quant à elle d’adapter l’offre de formation professionnelle au plus près des besoins des territoires et des demandeurs d’emploi.

Ainsi, après une formation de soudeur (12 places) et une formation d’assistant de vie aux familles (12 places) en 2013, c’est une formation qualifiante d’aide-soignant dispensée par l’IFSI d’Amboise qui vient de débuter à Loches (20 places). J’ai rencontré les stagiaires le 30 septembre dernier en présence de Philippe Fournié, Vice-président du Conseil Régional en charge des formations sanitaires et sociales et du directeur de l’hôpital d’Amboise. La plupart d’entre-elles vivent dans le sud-Touraine ou dans l’Indre. Généralement près de 90% des apprenants trouvent un emploi dans leur bassin de vie dès la fin de la formation.

Rencontre des stagiaires aide-soignantes en formation au sein du lycée Delataille de Loches avec Philippe Fournié le 30 septembre.