Après une année d’action au service des Français en circonscription comme à l’Assemblée nationale, Jean-Marie BEFFARA s’est confié à la Nouvelle République.

Au cours de l’entretien conduit par Pierre Calmeilles, Jean-Marie BEFFARA a rappelé les réformes structurelles engagées par François Hollande et le gouvernement pour redresser la France dans la justice, et fait part de son analyse sur la manière de combattre la montée du FN.

Interrogé sur le cap fixé par le Président de la République, Jean-Marie BEFFARA a clairement affirmé que « les citoyens veulent du boulot, du pouvoir d’achat, sauver le modèle social. C’est le cap de François Hollande. Il faut contenir la dette car lorsque le premier poste budgétaire de l’État est le remboursement de la dette, c’est autant d’argent qui va au service des rentiers et pas aux ménages et à la consommation. Et continuer à peser sur l’Europe pour que des politiques de croissance soient mises en place. La question n’est donc pas de changer le cap, mais de mettre en œuvre tout ce qui permet d’accélérer les résultats de la politique mise en œuvre. »

Par ailleurs, Jean-Marie BEFFARA a redit son attachement et toute l’attention qu’il portait à Loches dans le cadre de son mandat parlementaire pour défendre notamment la création d’emplois et le développement des entreprises sur le territoire ou également dans le cadre de son action au Conseil Régional en tant que vice-président en charge des finances.

Retrouvez iciici et ici l’intégralité de son entretien avec Pierre Calmeilles.