Qui a dit ? « …, il ne s’agit pas de faire des cadeaux : il s’agit de permettre aux entreprises d’investir, de créer et d’employer. Il ne s’agit pas de faire plaisir à des actionnaires ; d’ailleurs, nous le contrôlerons. À cet égard, je ne doute pas que le rapport qui sera rendu dans quelques semaines par la mission d’information sur le CICE proposera des outils permettant de vérifier que cet argent va bien à l’investissement, à la restauration des marges, à l’emploi et à l’amélioration des conditions de travail. S’il est utilisé à la distribution de dividendes, cet argent devra être remboursé à l’État à la fin de la période d’observation. »

Un frondeur ? Non, d’ailleurs nous ne les avons pas entendus au cours de la matinée de travail du groupe consacrée aux questions économiques.

Mais Bruno Le Roux, président du groupe SRC, à l’occasion du débat sur la déclaration de politique générale du Gouvernement, au nom de tous les députés socialistes.

L’abstention : fronde ou posture ?