Lors de la session plénière du Conseil régional du 20 septembre François Bonneau a proposé une modification de l’exécutif régional et m’a confié la charge de premier Vice-président de l’assemblée régionale. Cette marque de confiance m’honore et me confère de nouvelles responsabilités vis-à-vis de la majorité régionale.

Député depuis le 24 juillet, en remplacement de Marisol Touraine nommée Ministre de la santé et Vice-président en charge des finances du Conseil régional, cette modification de mes attributions ne change en rien ma situation au regard du cumul des mandats.

En effet, je cumule depuis le 24 juillet un mandat de Parlementaire et celui de Vice-président d’un exécutif. Je tiens néanmoins à rappeler que mon mandat de Député n’est pas un mandat de cinq ans mais d’une durée strictement limitée à celle que Marisol TOURAINE passera au poste de Ministre. Le jour ou elle cessera cette fonction elle retrouvera automatiquement son mandat et je redeviendrai suppléant.

Dans ces conditions, après avoir démissionné de mon mandat de Conseiller municipal de Loches pour me mettre en conformité avec la loi, il m’a semblé opportun de conserver mon mandat au Conseil régional pour ne pas affaiblir d’avantage la présence politique de la gauche dans le sud du département.

La majorité régionale repose sur des équilibres politiques entre ses différentes composantes et sur des équilibres géographiques entre les différents départements. Alors que le Président est issu du Loiret, il est naturel que la première Vice-présidence soit confiée à un élu socialiste de l’Indre-et-Loire, c’est la raison pour laquelle j’ai accepté la sollicitation de François Bonneau.

Jean-Marie BEFFARA