J’ai accueilli lundi 17 février à l’Assemblée nationale des chefs d’entreprise du sud Touraine. La visite du palais Bourbon a été l’occasion pour ces entrepreneurs de mieux appréhender comment se créent les lois qu’ils devront appliquer au quotidien.

Cette visite a été l’occasion d’une rencontre avec plusieurs membres du cabinet de Thierry Mandon, secrétaire d’Etat chargé de la Réforme de l’Etat et de la Simplification.

Le chantier de la simplification de la vie des entreprises est un enjeu majeur pour notre économie qui souffre d’un empilement des normes depuis de nombreuses années. Le Gouvernement s’est engagé avec conviction dans ce chantier délicat qui a pour but de faciliter la vie quotidienne des entreprises tout en respectant les droits de tous.

Cette rencontre a permis aux chefs d’entreprises de faire remonter directement les difficultés qu’ils rencontrent. Elle a aussi été l’occasion d’évoquer le bilan du Gouvernement sur ces questions. Parmi les nombreuses avancées le « silence vaut accord », garantit à chaque citoyen et à chaque chef d’entreprise s’adressant à une administration, que sa demande sera traitée rapidement. Si l’administration ne répond pas dans les temps, c’est qu’elle donne son accord. Le Marché public simplifié (MPS) qui facilite progressivement l’accès aux marchés publics, s’ajoute à la mesure dite moratoire « 1 pour 1 » : toute mesure qui crée une charge nouvelle pour l’entreprise doit être compensée par la suppression d’une charge équivalente.

Ces quelques exemples traduisent la volonté de la majorité de faire gagner à nos entreprises du temps et de la compétitivité. La simplification fait ainsi partie de toutes les mesures que le Gouvernement met en œuvre pour le redressement de notre pays.

 

Retrouvez un bilan de la simplification en cliquant ici